Textile Museum of Canada - Fils numériques

La nature, l'environnement et les matériaux bizarres

Un vaste éventail de matériaux peuvent entrer dans la composition des textiles. En témoignent, partout dans le monde, les solides paniers tissés avec de délicates tiges et herbes ainsi que les étoffes haut de gamme qu’on arrive désormais à fabriquer à partir de rejets de métal de l’industrie automobile japonaise, recyclés et tissés. Et que dire des ailes de coléoptère aux reflets irisés, perçues comme des « bijoux », qui sont piquées sur la surface des textiles en Thaïlande? Presque tout – feuilles de bananier, papier, acier inoxydable, écorce des arbres, fourrure et plumes – peut être transformé avec ingéniosité pour créer des objets qui, en plus de profiter à la vie sociale, sont dotés d’un fort pouvoir d’évocation sur le plan culturel. Le milieu naturel sert aussi de catalyseur à la conception et à la fabrication de vêtements : confrontés à la pluie, à la neige, au froid, à la chaleur et au vent, nous n’avons guère eu le choix d’inventer des tenues de protection, et la découverte des propriétés des polyesters et des nylons, par exemple, nous a aidés à mieux composer avec les aléas du climat.

Expositions connexes

Canadian Hertiage